l'article a été placé dans votre panier.
ARTICLE PAS DISPONIBLE
L'article a été placé dans votre liste.
se souvenir

Coeurs en choc. lait BIO 1kg

2002239

unité de mesure 1 pièce
Coeurs de chocolat au lait commerce équitable et bio.
article en stock
CHF 48.90
 
prix incl. TVA

Valeur nutritive par 100 g

valeur calorifique: 2340 kj/ 564 kcal
graisses: 37 g
dont acides gras saturés: 23 g
glucides: 50 g
dont sucres: 48 g
protéine: 8 g
sel: 0 g

Contenu

sucre de canne, beurre de cacao, lait entier en poudre, pâte de cacao, lait écrémé en poudre, vanille

Allergènes

Inclus

Lait

Peut contenir des traces de

Des noisettes

Fabriqué en

la  Schweiz

124637 Coordinadora Nacional de Cacaocultores Dominicanos - CONACADO

La CONACADO a été fondée en 1988 par de petits paysans qui vendaient le cacao séché, mais non fermenté, à des intermédiaires. En fondant une confédération nationale, ils ont pu supprimer ce maillon de la chaîne, exporter directement leur cacao et tirer des revenus plus élevés de leurs récoltes. Grâce à la collaboration d'organisations du commerce équitable, comme claro, la CONACADO est parvenue à appliquer très rapidement les directives de la culture biologique du cacao et à satisfaire aux critères de la certification du commerce équitable.
FLO-ID: 1473
en savoir plus

124322 Cooperativa Producción Agroindustrial Manduvirá Ltda. - MANDUVIRA

FLO-ID: 1480
A défaut d'autres sources de revenu, les petits paysans de la région isolée d'Arroyos y Esteros ('rivières et marais') gagnent leur vie en bradant leur canne à sucre aux distilleries locales. Grâce à l'introduction de l'agriculture biologique et à la possibilité de vendre leurs récoltes à la sucrerie Otisa (une des premières entreprises au monde qui s'est spécialisée dans le raffinage de sucre de canne BIO).
en savoir plus

127398 Central de Cooperativas El Ceibo Ltda

FLO-ID: 1471
El Ceibo est le nom d'un arbre tropical qui produit, même abattu, de nouveaux rejets. La fédération de coopératives homonyme fait preuve de cette même faculté de survivre et de se renouveler. El Ceibo permet, effectivement, à des familles paysannes qui avaient quitté, dans les années 60, les hauts-plateaux andins pour s'installer dans la région de l'Amazonas, de vivre dignement de la production de cacao, alors que faute d'infrastructures et de moyens de transport, elles avaient été à la merci des intermédiaires.
en savoir plus